[CONCOURS] Orchestre Pasdeloup au Théâtre du Châtelet

OrchestrePasdeLoup

Faire vivre les chefs-d’œuvre en les plaçant à la portée du public le plus large – de l’amateur au spécialiste, de la jeunesse à la sagesse – et faire découvrir des œuvres nouvelles, inédites, incroyables, subtiles, surprenantes, à travers des formes de concert originales et novatrices, en demeurant résolument ouvert à la diversité des styles et des talents” telles est l’ambition de l’Orchestre Pasdeloup, et ce n’est pas la programmation du concert au Théâtre du Châtelet, ce dimanche 30 mars – 16h, qui nous laissera penser le contraire.

L’Orchestre Pasdeloup et Walkzine partageant la même motivation à faire découvrir ou redécouvrir le répertoire orchestral au plus grand nombre, nous sommes heureux de vous annoncer un partenariat vous permettant de remporter des places de concerts.

CONCOURS // Pour tenter de remporter 10 x 2 places au Concert du 30 mars  (16H) au Théâtre du Châtelet, il vous suffit de rejoindre Walkzine sur Facebook, Twitter et de poster le commentaire “Pasdeloup” ou d’envoyer un Email.

Tirage au sort le 27 mars. 

Sous la direction de Wolfgang Doerner – nommé cette saison aux postes de directeur musical et de chef permanent de l’Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur et sous les doigts de la pianiste Anne Quéfelec – sera interprété le sublime Concerto pour piano n°20 de W.A. Mozart.

Le Concerto n° 20 marque une évolution esthétique dans l’écriture de Mozart, tant par la tonalité choisie, en écho à ses aspects dramatiques, que par la mise en valeur des possibles offerts par l’orchestre. Incontournable du répertoire pianistique, l’œuvre, laissant présager le romantisme, reste un des concertos les plus connus et les plus joués parmi les pièces concertantes de Mozart“.

Tout aussi célèbre, le concert s’achèvera par la Symphonie “Jupiter” du même compositeur.

La Symphonie n° 41 se démarque par ses dimensions considérables, sa construction équilibrée, sa complexité apparente étayée d’une logique formelle ainsi que par la variété des atmosphères et émotions suggérées. L’audace et la maestria d’une telle composition ne pouvait qu’appeler le sous-titre “Jupiter”, apparu en Mozart réussit à entremêler différentes formes musicales – de la fugue à la forme sonate – et divers thèmes – du caractère liturgique à la tradition galante… Si ce mélange des styles n’a sans doute pas permis une création si exigeante à l’époque, cette symphonie possède une dimension nouvelle dont les compositeurs romantiques, à commencer par Beethoven, sauront faire usage“.

Lors de ce concert en hommage à France Clidat, sera également jouée l’oeuvre Planh de François-Bernard Mâche.

http://www.concertspasdeloup.fr/

http://www.francemusique.fr/personne/anne-queffelec-0

http://www.orchestre-cannes.com/wolfgang-doerner

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s