Ahmad Jamal au Royal Festival Hall

Premier concert à Londres pour Walkzine et pas des moindres. Ahmad Jamal au Royal Festival Hall, présentant son dernier album « Saturday Morning », dévoilé en live lors du Festival Jazz in Marciac, en août dernier et enregistré par la même équipe que son précédent opus « Blue Moon » en France (Lubéron). 

Le « coup d’envoi » de la soirée est donné par le batteur Herlin Riley, rejoint par les deux autres musiciens, Reginald Veal à la contrebasse et Manolo Badrena aux percussions.

C’est en costume gris clair, que le pianiste fait irruption sur scène. Sourire et élégance sont de mises. Quelques notes sur le clavier avant même d’être assis, et nous voilà déjà embarqués, bluffés par la dextérité du Maître, du haut de ses 83 printemps.

Au-delà de la performance des interprètes, c’est la bonne humeur et la complicité qui les lient, qui est frappante. Jamal ne cesse de présenter ses musiciens tout au long du concert en les désignant délicatement du doigt à chaque entrée de chorus, auxquels il accorde une grande place.

On note la délicatesse du batteur qui notamment lors d’un face à face instrumental avec Jamal, livre une performance toute en puissance mais jamais en force.

Le déballage de sonorités du percussionniste est tout autant surprenant qu’amusant… sans compter les quelques cris que poussera Badrena allant jusqu’à faire sursauter Jamal, s’arrêtant en plein jeu pour rigoler. 

Enfin, je crois n’avoir encore jamais été happée de la sorte par un solo de contrebasse. La profondeur des graves mêlée à l’impressionnante virtuosité de Veal, nous transportent. Tout son corps s’agite et son visage laisse transparaître l’envie de se dépasser, de repousser un peu plus encore le champ des possibles sur les cordes de son instrument… allant jusqu’à désaccorder sa contrebasse en plein solo de sorte à obtenir une note plus grave encore, avant que ne le rejoigne Jamal au piano. Majestueux.

Face à un public conquis, Ahmad Jamal ravi, mit fin à de longues minutes d’applaudissements, par un « One more?  » … D’après vous? …C’est par une standing ovation que se conclut le rappel.

Ahmad Jamal

Royal Festival Hall

Remerciements à Mike Gavin (Harmonia Mundi) & Ophélie Surelle (Bureau Export).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s