Retour sur le Fnac Live

L’année passée, j’avais déjà assisté en tant que festivalière à quelques concerts du Festival Fnac Live, sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris dont ceux de Cascadeur, Aaron, Moriarty… et la programmation de cette édition 2012 avait de quoi m’enthousiasmer tout autant ! Munie de mon accréditation presse, j’ai ainsi pu apprécié le festival de l’extérieur comme de l’intérieur.

Pour des raisons de planning, je n’ai malheureusement pas pu me rendre aux premières parties de soirées pourtant prometteuses et à la journée de clôture du Festival : J’aurai donc manqué à regret la déjantée Christine & the Queens, le trio acidulé We were Evergreen, la douce Mina Tindle, le duo féminin Mensch, la provocante Carmen Maria Vega

C’est donc avec 1995 que le week-end du Fnac Live s’est ouvert, en ce qui me concerne. Et à en voir le nombre d’adolescent(e)s se ruant sur les barrières pour apercevoir leurs idoles à la fin du show, je peux vous assurer du succès de ce groupe de rap. S’en est suivie la prestation de la toujours aussi rayonnante Irma, coiffée de son inséparable bonnet et parée de son plus beau sourire. Enfin, le séduisant Charlie Winston vêtu d’une veste rouge pour l’occasion, a clôturé en beauté (et en charme) la première soirée du Festival.

Je tenais absolument le vendredi, à découvrir en live les Naive New Beaters, groupe tout aussi coloré que déjanté, qui a su enflammer le parvis de l’hôtel de Ville. Un leader incontrôlable, des musiciens déchaînés, l’ambiance était de mise! Puis changement de registre avec les Pony Pony Run Run suivis de la Grande Sophie.

Le samedi, c’est avec l’interview de Rover que cette journée musicale a démarrée. Avant que les concerts ne débutent, j’ai ainsi pu découvrir la décoration intérieure des loges et prendre du temps pour observer l’exposition photo installée dans le hall de l’Hôtel de Ville. Dans la cour, du mobilier en forme de legos géants était mis à disposition des invités et des stands de dégustation étaient répartis de part et d’autre du rez-de-chaussée. Inutile de vous préciser que je n’ai pas résisté aux cheesecakes et cupcakes…

A 17h30, le programme musical a commencé par un court set de B R Oad Way, Rover a enchaîné, puis les jeunes Alt-J ont pris place. Revolver a pris la relève et Dominique A a poursuivi… Comme il fut appréciable de découvrir basson, hautbois/cor anglais et flûte traversière sur scène parmi les traditionnelles guitare et batterie. Merci !

Au total, 27 groupes se sont ainsi succédés. Des têtes d’affiches, des artistes émergents et une diversité dans la programmation, qui a permis ainsi de mêler artistes français et internationaux, rap, rock, pop et chanson française sur la même scène… et de satisfaire un public venu en nombre, 4 soirées durant.

This slideshow requires JavaScript.

Copyright photos : Cheick Touré / Remerciements à Ophélie Surelle

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s