Trombone Shorty au Bataclan

Je dois bien le confesser, je n’ai découvert Trombone Shorty qu’il y a peu. Et ceux qui comme moi ne le connaissaient pas, on tout intérêt à réparer cette grossière erreur et à guetter ses prochaines dates de concert en France.

Troy Andrews alias Trombone Shorty est un tromboniste, trompettiste et chanteur d’exception de 25 ans à peine, venu tout droit de la Nouvelle Orleans. Ajouté à cela, un sourire ravageur et un déhanché qui en dit long…

Vous en voulez encore ? … Vous auriez dû voir ma tête lorsqu’il a retiré sa chemise!

Entouré d’une équipe de 6 musiciens tout aussi doués et déchainés, le mélange est tout simplement explosif : funk, rock, jazz, rhythm’n blues, musiques de fan­fare et hip hop donnent naissance à ce qu’il a baptisé le supafunkrock. Tout est parfaitement maîtrisé. Mise en place et structures rythmiques en béton armé. Solos d’une grande virtuosité.

Il faut dire que Trombone Shorty n’en est pas à sa première expérience, puisqu’il a notamment collaboré avec Lenny Kravitz, Jeff Beck ou encore Green Day. Et on a pu l’apercevoir récemment à la Maison Blanche, aux cotés de B.B. King et Mick Jagger entre autres, lors de la soirée “Red, White & Blues” organisée par Barack Obama.

Présentant leur nouvel album For True, Trombone Shorty & Orleans Avenue reprennent également le celèbre « When the saints go marchin’ in » ou encore «  Everybody needs somebody to love ». On à la preuve en live que ces musiciens savent tout faire, puisqu’ils  n’hésitent pas  à intervertir leurs instruments respectifs le temps d’un morceau, Trombone Shorty délaissant ses instruments à vent pour la batterie. 

Il y a de ces concerts qui restent à jamais gravés dans notre mémoire, celui-ci en fera parti.

Je crois que tous les spectateurs ce soir là, au Bataclan, ont eu le sentiment d’assister à un show unique.

Ludovic Louis, notre trompettiste frenchie qui n’a rien à envier aux américains fera une apparition sur scène, en fin de concert. Je ne peux donc résister à l’envie de partager avec vous, une vidéo de ce talentueux musicien jouant pour Quincy Jones et Mohammed Ali, aux côtés de Lenny Kravitz, le 19 février dernier à Las Vegas. Un moment rempli d’émotion, de grâce et de respect.

http://www.tromboneshorty.com/

http://www.myspace.com/ludoviclouis/

Copyright photos : Paul Charbit

Visuels Promo : Corida

3 thoughts on “Trombone Shorty au Bataclan

  1. Pingback: L’Interview de Ludovic Louis «

  2. Pingback: [CONCOURS] Festival de Thau – Edition 2014 |

  3. Pingback: [CONCOURS] Trombone Shorty, l’interview |

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s